3 juillet 2016

Cette étonnante bouteille connectée est-elle l’avenir du vin?

La bouteille de vin en verre vit-elle ses dernières heures? Des start-up rêvent en tout cas de la remiser définitivement à la cave. Il y a quelques mois, la société française D-Vine avait déjà fait forte impression avec son son ingénieux « Nespresso » du vin. Mais ce n’était rien à côté de l’innovation mise au point par une petite compagnie américaine.

Baptisé Kuvée, le système consiste en un appareil connecté ayant la forme d’une bouteille creuse dans lequel viennent se clipser des flacons de 75 cl en métal contenant les différents nectars. Vendu 199 dollars (179 en pré-commande), le Kuvée dispose d’un écran tactile sur lequel apparaissent les informations du vin choisi: l’origine, le cépage, le producteur mais aussi des avis de consommateurs, des conseils et la possibilité de noter le vin avec des étoiles. Elle indique aussi l’équivalent du nombre de verres qui peuvent encore être servis.

La bouteille étant connectée en wifi, elle peut recevoir et envoyer tout type d’informations. Idéal pour les consommateurs qui n’y connaissent rien en vin (ce qui serait le cas de 71% des Français). Les utilisateurs peuvent commander des recharges directement depuis la bouteille. Ces dernières sont vendues entre 15 et 30 dollars. 

Gadget high-tech? Détrompez-vous car la Kuvée rend un autre service. Majeur, pour ceux qui consomment avec modération. Elle empêche l’air de pénétrer dans la cartouche et permet ainsi de conserver le vin durant 30 jours. Le vin est conservé dans une poche à l’intérieur du flacon en métal qui se rétracte à mesure que le vin est versé. Son utilisateur peut ainsi ouvrir plusieurs bouteilles en même temps et les charger tour à tour dans la bouteille principale sans altérer le vin lorsqu’il effectue un changement.

« L’appareil est cool »

Originaire de Boston, Kuvée a déjà levé 6 millions de dollars auprès d’investisseurs en capital-risque et lance sa bouteille cette semaine aux Etats-Unis. Peut l’heure, elle propose 48 vins différents issus de 12 domaines américains. La société vise un public d’amateurs de vin qui sont prêts à dépenser entre 15 et 50 dollars la bouteille. Soit le segment de marché qui croît le plus vite. Disponibles en pré-commande, les premières « bouteilles » seront livrées d’ici la fin de l’année aux Etats-Unis. D’ici là Vijay Manwani, le créateur de Kuvée espère convaincre de nombreux producteurs de proposer leurs crus en flacons compatibles.

Reste à savoir si les consommateurs répondront présents. Le débouchage fait partie du rituel de consommation. Mais peut-être plus pour longtemps. « La technologie a beaucoup évolué dans la production, le traitement des vignes et même la vente avec internet, observe Rob McMillan, un analyste de l’industrie du vin et vice-président exécutif à la Valley Bank Silicon interrogé par le site Wired. La dernière chose qui restait à évoluer c’est la façon dont les gens le consomment. Et je trouve que la solution de Kuvée est intelligente et l’appareil est cool. »