28 mars 2016

Comment utiliser un tire-bouchon bilame?

Avec l’âge, un bouchon de vin perd de sa cohésion, se détériore et se fragilise peu à peu. Avec un tire-bouchon classique, la mèche (pleine ou en queue de cochon) vient encore le fragiliser et le risque de le casser est grand, d’autant que le liège humide adhère au verre et rend le débouchage plus délicat.

Avec un bilame, ce risque est moindre : les lames se placent entre le liège et le verre et détachent progressivement le bouchon du goulot tout en le maintenant fermement. Finis les morceaux de liège qui tombent dans la bouteille !

Mode d’emploi

Une fois la bouteille décapsulée, il faut insérer les lames de part et d’autre du bouchon, entre celui-ci et le goulot de la bouteille. On commence par la lame la plus longue.

Quand les extrémités des deux lames sont insérées, il faut les enfoncer grâce à un léger mouvement de bascule du poignet, de gauche à droite, jusqu’à ce que la poignée soit au contact du bouchon.

Vous avez alors une prise sûre sur le bouchon, vous pouvez le faire sortir : il faut à la fois le tourner et le tirer vers le haut.

Les deux risques à éviter

Le risque le plus sérieux est qu’en manquant de soin pour votre tire-bouchon ou par un mouvement bien trop brusque,une des lames se torde. Le bilame est alors inutilisable.

Le risque le plus courant, en revanche, est que le bouchon s’enfonce dans le goulot alors que vous n’êtes qu’à mi-chemin. Il faut alors le sortir un petit peu (en tournant et tirant vers le haut) puis reprendre le mouvement du poignet pour enfoncer les lames jusqu’à la garde.

Cela dit, utiliser un bilame est assez simple une fois que la technique est comprise et le coup de main pris, sans compter que le bilame est incontestablement l’outil idéal pour déboucher de vieilles bouteilles.