24 mars 2016

Un 100 points Parker, ça goûte quoi ?

On lui doit néanmoins une bonne part de responsabilité sur le gain qualitatif des vins de plusieurs régions, notamment par l’atteinte de meilleures maturités au niveau du fruit, donnant ainsi des vins mûrs, riches, voire puissants, un goût qui plaît énormément à son palais. Un goût aussi qui permet de décrocher une bonne note et, évidemment, de vendre un peu plus cher qu’à l’habitude! Ah le phénomène de spéculation…

Même s’il a officiellement pris sa retraite en 2013 et que sa célèbre revue The Wine Advocate a été vendue à un groupe de Singapour (pour la rondelette somme de 15 millions de dollars américains), l’influence de Parker et du Wine Advocate est toujours bien palpable. La preuve, la mise en vente aujourd’hui du Casanova di Neri Tenuta Nuova 2010, un Brunello di Montalcino fait à 100% de sangiovese grosso et qui devrait faire courir tous les buveurs d’étiquette du Québec. À moins de 90$, le prix demandé par la SAQ s’avère une aubaine en comparaison aux quelque 200$ US généralement exigés de l’autre côté de la frontière. Autrement dit, ça va disparaître comme neige au soleil!

Source: JDM (Patrick Desy)