29 avril 2015

Géographie et origines de quelques cépages

geographie-cepage

La connaissance des cépages, aussi nombreux soient ils, est une science qui doit beaucoup à l‘histoire des civilisations.

Si l’on pose la question à tout amateur de vins, il pourra réciter de prime abord : merlot, riesling, pinot, cabernet sauvignon… Peu lui importe de savoir si ces vignobles sont les héritiers de vignes sauvages ou s’ils nous ont été apportés par les migrations de l‘homme. En France, par exemple, le connaisseur lui, donnera la palme, parmi les vins rouges au pinot noir de Bourgogne, au gamay du Beaujolais, au cabernet sauvignon du Bordelais, au grenache ou à la syrah qui réjouit les palais le long du Rhône, en Provence, en Languedoc et en Roussillon.

Encore faut-il apprendre que la grenache parait originaire d’Espagne ou on le nomme « garnacha » ou « alcantina »: il s ‘épanouit à présent sur les deux versants des Pyrénées orientales et dans la basses vallée du Rhône. Notre œnophile citera encore parmi les cépages rouges le malbec et le merlot compagnons du cabernet, le cinsault, le mourvedre, le carignan, le savagnin du Jura, le muscat noir de Frontignan, la mondeuse savoyarde.

Parmi les cépages primitifs, le chenin noir est la vigne typique de l ‘Anjou : fertile et vigoureuse, elle donne un vin tendre d ‘une belle couleur rouge située principalement dans la vallée du Loir en France. Les blancs ont une gamme tout aussi riche. Le chardonnay est d’une grande distinction, il est répandu en Champagne dans la fameuse Côte des blancs (on l’appelle aussi pinot blanc). Il donne toute sa finesse aux grands vins blancs de Bougogne et en Californie les vignerons l’ont également adopté. Le nom de pinot blanc est très présent en Alsace, en Allemagne (weissburgunder), en Hongrie mais aussi dans les Balkans (ex-Yougoslavie).

Et ce n’est pas tout ! Le sauvignon blanc et le chenin produisent les vins de la Loire et d’Anjou, le sémillon dont la fraicheur séduit les crus de la Gironde, le muscade, la clairette, les muscats blancs, le chasselas composent eux la majeure partie des vignobles des cantons de Suisse romande. Plusieurs plants français ont réussi à d‘autres pays viticoles tels que l’Espagne, Italie, Russie. Les riesling, les traminer, sylvaner se retrouvent en Autriche, Suisse, Bulgarie, Hongrie, Afrique du sud, Californie, Moselle et apportent fraicheur et acidité aux vins.

Enfin, un cépage de muscat blanc produit l‘Astie en Italie, le barbera est Piémontais, le nerello Sicilien, le soave est présent de Vérone à l‘Adriatique. Le xérès espagnol, le madère et porto du Portugal ont aussi leurs cépages; la Californie, le Canada et certain autres pays du nouveau monde comme l’Australie ou la Nouvelle Zélande ont également adopté les plants venant de France !